Beauregard-de-Terrasson Site officiel

logo du site
  • Beauregard-de-Terrasson

Accueil du site > Histoire et patrimoine > Histoire

Histoire

Beauregard est un village assez « récent » puisque la première mention du nom de "Bel regard" dans un document d’archives date de 1309, année de fondation de la chapelle de Beauregard par le vicomte de Limoges. Il est probable cependant qu’il existait une occupation antérieure qui a justifié la fondation de ce lieu de culte. En 1309, notre village se situe dans la paroisse de Bersac, dont plusieurs seigneurs se partagent le territoire : le seigneur de Peyraux, le seigneur de Mellet et le seigneur de Muratel. Tous rendaient alors hommage au vicomte de Limoges. Ce dernier était, en outre, seigneur direct d’un ensemble de terres situé au point le plus haut de la commune qui allait, par sa position dominante, prendre le nom de Beauregard.
 
34
Beauregard possède un statut particulier tout au long de l’ancien régime qui le distingue des lieux voisins comme Condat ou Villac qui étaient des chefs lieux de paroisses. Dans les archives on parle du « lieu » de Beauregard dans la paroisse de Bersac. Les habitants, en 1565, rendent hommage directement au roy de Navarre, qui a hérité de la vicomté de Limoges, alors que les habitants du village de Bersac rendent eux hommage au seigneur proche de Peyraux. Les seigneurs de la paroisse sont d’ailleurs très envieux de ce riche territoire enclavé au milieu de leurs domaines. Ainsi en 1551, le seigneur de Peyraux tente, en l’absence du vicomte de Limoges, de percevoir à sa place les droits de péage et de "plassage" des marchands les jours de foires. Bien qu’il ne soit qu’un simple village de la paroisse de Bersac, Beauregard est pourtant l’un des lieux les plus peuplés du secteur. Cela s’explique certainement par une activité économique et commerciale importante. Longtemps, cependant, l’église de Beauregard ne sera désignée que comme simple chapelle, l’église principale de la paroisse se trouvant à Bersac.

Un autre village avait son importance sur le territoire de la paroisse : c’est le village de Mellet dont la présence s’explique par l’existence d’un château, encore visible de nos jours bien que reconstruit au XVIIIe sur des bases médiévales. En 1553, ce village est désigné, tout comme Beauregard, comme le lieu de Mellet dans la paroisse de Bersac. La présence d’une communauté importante et d’un château avait tout de même entraîné l’édification d’une chapelle près du village ; elle n’existe plus de nos jours.

Quant au château de Muratel, petit repaire noble perché sur un promontoire au dessus de la vallée de l’Elle, il tombera progressivement en ruine au cours de l’époque moderne. Il appartenait, au cours des XVe et XVIe siècle, à la famille de Pragelier.

Au cours du Moyen Age et de la période moderne, Beauregard ne cessa de prendre de l’importance au détriment du centre de la paroisse, le village de Bersac. La chapelle de Beauregard prit petit à petit le nom d’église. Un hôpital fut fondé dans le village en 1664. Le curé y installa son presbytère. Beauregard prit tant d’importance qu’au moment de la Révolution, la paroisse de Bersac devint la commune de Beauregard. En 1906, Bersac retrouva son indépendance au moment de la séparation du sud de la commune de Beauregard autour du village industriel du Lardin.


Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF